Chocolat maison & autres idées chocolatées

C’est Pâques et le chocolat bat son plein en ce moment. Les poules lapins et autres oeufs en chocolat remplissent les vitrines. Je vous parlais dans mon précédent article des bienfaits du chocolat noir sur la santé et j’ai aujourd’hui invité Héloïse du blog PureNrgy à vous présenter ses délicieuses recettes au chocolat cru qui possède encore plus de vertus pour rester en bonne santé.

Chocolat cru Versus Chocolat

 

Je n’ai jamais été une grande amatrice de chocolat, jusqu’au jour où j’ai découvert le chocolat cru.

Quelle différence avec le chocolat, me direz-vous ? Il est préparé à partir de fèves de cacao non-torréfiées et le processus d’extraction se fait  à basse température (tant pour la poudre de cacao que le beurre). De cette façon, il conserve toutes ses vertus.

Le cacao cru, un super-aliment

 

Aujourd’hui, le cacao cru est considéré comme un superfood ou super-aliment, grâce à sa haute valeur nutritionnelle. Saviez-vous que son indice ORAC, son pouvoir antioxydant, est 3x supérieur aux baies de goji (par 100g) ?

*L’indice ORAC –Oxygen Radical Absorbance Capacity – représente la capacité d’absorption des radicaux libres et permet d’évaluer le pouvoir antioxydant d’un aliment.

Santé & Saveur

 

C’est donc le facteur santé qui m’a amenée à goûter au chocolat cru. Mais quelle ne fut pas ma surprise de lui trouver un goût exceptionnel ; bien meilleur que le chocolat « normal ». Parmi mes mes marques favorites : Lovechock, Ombar et The Raw Chocolate Company.

Le point qui peut faire reculer, c’est son prix : entre 2 et 3 euros pour une barre de 50g ! Mais son goût est si prononcé qu’un ou deux carrés satisferont vos envies. Sans revenir sur sa haute valeur nutritionnelle, qui requiert de ne pas trop en manger non plus.

Si vous voulez axer sur le facteur santé, vous pouvez même manger le cacao cru pur (non transformé en chocolat). Pour vous donner une idée, j’achète +/- 500g par an d’éclats de cacao cru (celui qui est  sucré à la fleur de coco de Big Tree Farm) et j’en mange une cuillère à soupe environ sur une journée.

Et si l’on faisait du chocolat cru maison

 

Récemment, j’étais à cours de chocolat et je me suis dit : pourquoi ne pas en faire moi-même ? Impressionné ?

Eh bien, vous allez être étonné. Non seulement, c’est hyper simple à réaliser, mais aussi ça revient meilleur marché. Et vous pouvez doser le % de cacao à votre goût ou encore lui donner un goût particulier. Voyez plutôt…

 

Galets de chocolat

 

Je n’ai pas encore trouvé de moule adéquat, alors j’ai utilisé des petits moules en silicone pour muffins. J’ai juste rempli le fond, un demi-centimètre environ, et j’ai fait des galets de chocolat cru au citron.

galets de chocolat cru faits maison

 

Ingrédients & proportions pour 6 grands galets (ou 1 tablette)

 

50g de poudre de cacao cru (vous pouvez aller jusqu’à 60g pour un goût plus intense)

40g de sucre de fleurs de coco (« affiné » préalablement au mixer ou au mortier)

30g de beurre de cacao cru

20g d’huile de noix de coco (vous pouvez opter pour 100% de beurre de cacao)

Facultatif : 1 petite pincée de sel (j’utilise toujours le sel rose de l’Himalaya)

Facultatif : 5 gouttes d’HE de citron bio

 

Modus Operandi

 

Mettez tous les ingrédients (sauf l’HE de citron) dans un récipient au bain marie.

Laissez fondre et mélanger doucement jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Veillez à ce que la pâte ne dépasse pas 40° (à feu doux, ça devrait aller).

Si vous le désirez : ajoutez un extrait aromatique (ex : vanille) ou l’HE de citron (ou une autre HE consommable –si vous vous y connaissez– comme l’orange douce, la bergamote, le pamplemousse.)

Transvasez dans des mini moules à chocolat ou pralines, ou encore dans un bac à glaçon. Et laissez refroidir avant de mettre au frigo toute une nuit/journée. (Vous pouvez accélérer le processus au congélateur si besoin)

Vous pouvez doubler les quantités, mais en guise de 1er essai, je vous conseille cette petite préparation.

NB : le chocolat cru se conserve au frigo !

Suivez vos envies et expérimentez

Tout est possible ! Inspirez-vous des formules indiquées sur les étiquettes de vos chocolats favoris. Par exemple, The Raw Chocolate Company propose un chocolat appelé « Vanoffe » qui ne contient que du beurre de cacao, du lucuma (pouvoir sucrant et goût caramel), du sucre de fleurs de coco, et un extrait de vanille. Il faut aimer, perso j’adore !

Vous pouvez aussi essayer avec de la stevia (sans aucun sucre, ça risque d’être trop amer) Toutefois, le sucre de fleurs de coco a un index glycémique bas, ainsi qu’une valeur ORAC importante. Pourquoi s’en priver ?

Mousse au chocolat Vegan

 

Je vous partage cette recette parce qu’elle est toute simple et intéressante d’un point de vue nutritionnel. Je n’aime pas trop le goût, mais c’est une question personnelle ; mon copain lui a tout mangé 😉

mousse chocolat vegan

 

Ingrédients pour 1 belle portion

 

1 avocat bien mûr

1 bonne c.à.s. de cacao cru

2 c.à.s. de sucre de fleurs de coco bien fin (ou de sirop d’agave ou d’érable)

Environ ¼ de tasse de lait d’amande (ou un autre lait végétal)

Facultatif : quelques gouttes d’extrait de vanille

 

Modus Operandi

 

Mixez le tout et ajoutez l’un ou l’autre ingrédient selon le goût et la consistance désirée. Certains mettent le double de cacao, mais pour moi c’est trop fort à moins de doubler la dose de sucre.

D’autres idées chocolatées ?

 

J’ai testé les puddings avec du cacao cru, de l’arrow-root (équivalent « santé » du maïzena), du lait d’amande et du sucre de fleurs de coco. Verdict : un délice !

Un petit chocolat chaud pour vous réconforter ? Une tasse de lait végétal, 2 cuillérées à thé de cacao cru, 1 cuillérée à soupe de sucre/sirop d’érable/agave/stevia, et éventuellement : 1 pincée de sel, un extrait de vanille, ou mon préféré de la cardamome.

Vous pouvez carrément y aller façon « chaï » en créant une infusion d’éclats de fève de cacao et un mélange d’épices, style cannelle, cardamome, gingembre, girofle..

Shakes & smoothies : j’utilise le cacao en poudre dans mes shakes végétaux et mes smoothies. J’adore la pointe de cardamome avec le chocolat. Et récemment, j’ai fait une crème glacée à la banane, lait d’amande cacao et beurre de cacahuète (naturel). Un pur délice !

Pour les fans de cake au chocolat, je vous invite à découvrir une version relativement saine. Il s’agit d’un cake moelleux sans gluten ni lactose, et j’ai testé une version sans œufs qui est tout aussi bonne. Par contre, j’ai utilisé du chocolat « normal » à 85% (le cake doit cuire au four de toute façon)

 

cake chocolat moelleux sans gluten

Lecture chocolatée 

 

Laurence Alemanno, l’experte du cacao avec un Doctorat en Physiologie Végétale, vient de sortir un nouveau livre sur le chocolat, « Chocolat cru« . Je ne l’ai pas encore lu, mais cela ne saurait tarder. Le livre est illustré de photos de Marie Laforêt.

Et vous, chocolat ou pas chocolat ? Une recette sympa à partager ?

Dites-nous tout ! Et merci à Nadia pour m’avoir ouvert les portes de son blog !

Merci aussi à toi Héloïse de faire profiter les lecteurs de ce blog de tes délicieuses recettes que je m’en vais tester le plus vite possible.

 

Si cet article vous a plu pensez à le partager avec les personnes dont la santé vous tient à coeur ou sur Twitter, Facebook ou Google+. 

16 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Cocher cette case pour qu’un lien vers votre dernier article apparaisse.

  1. Rétrolien: Saurez-vous y résister? 100% Chocolat • PureNrgy.com

  2. Merci Nadia pour m’avoir invitée 🙂 Bien meilleur que les œufs en chocolat 😉

    Publié le 20 avril 2014 à 20:14
    • Nadia

      C’est un réel plaisir.
      Je ne doute pas que ce soit meilleur. Je vais goûter.
      Bon lundi de Pâques.

      Publié le 21 avril 2014 à 06:24
  3. Hello Nadia et Héloïse,

    Voilà qui est bien tentant, et de quoi nous mettre l’eau à la bouche.

    Petites questions subsidiaires concernant la température limite des 40 deg.
    Pourquoi 40, et quelle est la tolérance autour de ceux-ci, quels en sont les effets?
    Pourquoi ok pour un chocolat chaud (> 40 deg) et pas pour un cake?

    Sinon, pas de recette de pâte à tartiner, type choco?

    Bonne dégustation
    Jean-Louis Articles récents…Vivre sa vie, un atout bien-êtreMy Profile

    Publié le 21 avril 2014 à 06:45
    • Nadia

      Hello Jean-Louis,

      pourquoi ne pas dépasser 40 °C ? Je suppose que c’est la température au-delà de laquelle les molécules actives du cacao sur la santé sont détruites. Héloïse pourra peut-être te répondre.

      Une pâte à tartiner, ça pourrait être bon. Une autre idée de recette à publier…

      A bientôt en santé

      Publié le 22 avril 2014 à 21:54
    • Hello Jean-Louis,

      En effet j’ai lu que 40° était la t° à ne pas dépasser pour préserver les nutriments (et qu’il reste donc « cru ») C’est en fait sous les 40-45° que les crudivores cuisent leurs aliments.
      Pour le chocolat chaud, tu peux rester à 40° mais ça monte en effet très vite. J’ai un jour lu à combien de degré tel nutriment était perdu. cela varie!
      Par ex , j’ai lu que pour la vitamine C, il faut compter une perte de 30 à 50% en ce qui concerne la cuisson à l’eau ou à la vapeur!

      L’idéal serait d’avoir une cuisinière à basse température…

      Ah! Je ne suis pas fan des pâtes à tartiner… Mais j’ai déjà aperçu des recettes donc c’est faisable 😉
      En fait la recette de galets ici est assez friable grâce au beurre de coco. Avec + de coco et moins de beurre de cacao, on pourrait avoir une texture + pâte peut-être…

      😉

      ps: j’ai trouvé ceci sur Le Figaro tiens…
      « Contrairement aux idées reçues, la cuisson n’a pas que des effets délétères. Si elle altère certaines molécules, elle en rend d’autres plus adaptées à notre consommation. C’est le cas des fibres : la cuisson a pour effet de les rendre moins irritantes.

      Cependant la chaleur favorise aussi la libération de certaines vitamines et minéraux qui seront alors plus biodisponibles et mieux assimilables par l’organisme. C’est le cas de la pro-vitamine A (bêta-carotène) que l’on trouve principalement dans la carotte ou la tomate. Ainsi, mieux vaut les manger cuites en y ajoutant un peu d’huile pour mieux solubiliser la pro-vitamine A (vitamine liposoluble) qui devient alors plus facilement assimilable par l’organisme.

      Par contre, la chaleur détruit les vitamines fragiles de façon proportionnelle au temps de cuisson et à l’élévation de la température. Plus la cuisson est longue et à l’air libre (en contact avec l’oxygène) plus la détérioration sera importante. C’est le cas de la vitamine C, de loin la plus fragile des vitamines. Les vitamines B1 et B9 sont elles aussi sensibles »

      Publié le 23 avril 2014 à 16:50
  4. personnellement, je n’étais pas trop choco plutôt Nutella, mais vu ce qu’ils mettent dedans, j’ai arrêté …

    si vous avez besoin de testeurs , je suis partant 😆

    Bises

    Phil

    Publié le 21 avril 2014 à 10:49
    • Nadia

      Hello Phil,

      je ne te savais pas gourmand de Nutella. On pensera à toi s’il faut goûter une nouvelle recette. 🙂

      Bonne semaine à toi.

      Publié le 22 avril 2014 à 21:57
  5. Je n’ai jamais essayé le chocolat cru ! A tester, donc !

    Publié le 21 avril 2014 à 16:38
    • Nadia

      Bonsoir et bienvenue Koalisa,

      le mieux est goûter pour se faire une opinion.

      Bon appétit

      Publié le 22 avril 2014 à 21:58
  6. Véronique

    Jamais entendu parler de chocolat cru avant aujourd’hui !!! mais cela me donne envie de goûter. Où peut-on trouver les marques que tu cites ? Autre question : le chocolat cru est-il bien supporté par notre système digestif ?

    Publié le 22 avril 2014 à 15:26
    • Nadia

      Bonsoir Véronique,

      je laisse la parole à Héloïse qui pourra te dire où te fournir te dire si elle supporte bien le chocolat cru.

      A bientôt.

      Publié le 22 avril 2014 à 22:01
    • Véronique, j’en trouve en magasins bio. Surtout Lovechock et Ombar. Sinon je suis certaine que sur des boutiques en ligne… (Je commande parfois sur Bodyenfit.nl c’est en néerlandais mais les prix sont corrects et la livraison très rapide -du moins vers la Belgique)
      Si tu es de Paris, Laurence Alemanno y tient une chocolaterie où elle en vend parait-il…

      Quant à la digestion, je dirais même mieux que le chocolat torréfié. Toutefois il faut préciser que certains voient le cacao comme un aliment toxique car il contient un peu de caféine (faible taux, variable selon processus) et aussi parce qu’en 2013 ils ont trouvé un métal lourd dans les fèves de cacao (mais ce serait lié aussi à certaines cultures et aux engrais…) perso je ne supporte pas la caféine et je me porte bien avec le cacao cru (à petite dose toujours) alors que j’avais des migraines avant en mangeant du chocolat. Et j’achète des marques de cultures bio. Par ex mes éclats de cacao de Big Tree Farm: c’est de leur exploitation à Bali.
      C’est surtout de la théobromine qu’il y a dans les fèves (dans le thé aussi) et l’être humain sait la digérer (contrairement aux chiens et chats – Nadia ton chien va mieux au fait?) cette molécule apporte une sensation de mieux être

      Bref, tu testes et tu vois 🙂

      Publié le 23 avril 2014 à 17:07
      • Nadia

        Oui Héloïse ma chienne va mieux. Le vétérinaire lui a injecté un vomitif pour qu’elle élimine tout le chocolat qu’elle avait avalé.

        Publié le 23 avril 2014 à 21:32
        • Oups je ne t’ai pas répondu. Une frayeur passagère, la pauvre! ♥

  7. Rétrolien: Au rayon « épicerie & produits naturels »