Eloge de l’imperfection pour déculpabiliser les parents

Opt In Image
GRATUIT !
Votre santé est importante pour vous ? Recevez maintenant ;
 
  1. "3 habitudes pour être plus zen" (livre pdf)
  2. "Se débarrasser naturellement du mal de dos" (livre pdf)
  3. "La dépression" (livre pdf)
 
........................................................................................................................

Je vous remercie pour votre confiance. Vous serez informé en priorité des dernières parutions et informations.

 

 

Comment ne pas faire l’éloge de l’imperfection quand on s’est sentie imparfaite durant de longues années de sa vie et qu’on en a « tiré la substantifique moelle ».

 

C’est Régis du blog « Moment Présent » qui m’a suggéré de faire « l’éloge de l’imperfection » pour participer au festival « A la croisée des blogs ».

 

Quand j’ai appris que j’étais enceinte de mon premier enfant j’ai eu un sentiment merveilleux de bien-être.

Le jour même j’ai décidé d’arrêter de fumer. J’ai jeté mon paquet de cigarettes en cours et… terminé la cigarette !

Je n’ai eu aucun problème majeur pour ne pas reprendre. Les envies que j’avais au début étaient vite balayées en pensant à l’enfant à venir.

Avant même qu’il vienne au monde, il habitait toutes mes pensées.

Très rapidement est apparu un sentiment de responsabilité énorme face à cette nouvelle âme qu’il m’était donné de guider.

  

C’était le début d’un long chemin vers la quête de la perfection dans le domaine de l’éducation des enfants.

Ce chemin m’a apporté beaucoup de souffrances et m’a même conduit vers la dépression (associé à d’autres facteurs que je ne détaillerai pas ici).

Et oui, on veut toujours le mieux pour ses enfants.

On veut qu’ils soient en bonne santé, on veut qu’ils soient heureux, on veut qu’il ne leur arrive aucun accident, on veut qu’ils suivent bien à l’école pour se donner les meilleures chances de réussite dans la vie… 

En fait j’ai toujours voulu leur tracer un chemin sans embûches et sans épines. Un chemin de perfection.

A chacune de leurs souffrances je souffrais et je mettais en cause mes capacités à les leur éviter. C’était comme un bouton qui appuyait sur mes imperfections de mère.

 

J’ai eu trois enfants et j’ai passé beaucoup de temps à lire des ouvrages de spécialistes, des articles, regarder des vidéos et toutes sortes d’informations pour apprendre tout ce qui me semblait utile à l’éducation de mes enfants.

 

Mais je me suis rendue compte que chacun avait son avis. Des avis parfois même opposés. Alors il a bien fallu faire des choix qui finalement renvoient à soi-même et à sa propre imperfection.

Mais on agit au final en fonction de ses propres idées, de sa culture, de son passé.

 

Et la perfection

 

Je me suis rendue compte qu’elle était inatteignable bien sûr.

Même si je le savais en théorie, je cherchais à m’en rapprocher.

Mais c’est comme une courbe en mathématiques qui s’approche d’une valeur sans jamais l’atteindre. Cette valeur s’appelle la limite. Et dans la vie on peut aussi utiliser le même terme. On tend vers nos limites en croyant se rapprocher de la perfection.

 

La courbe verte va se rapprocher des axes sans jamais les atteindre.
(c) QMeuh-Wikimedia Commons

 

D’ailleurs c’est quoi la perfection ? Qui est assez parfait pour dire où est la perfection ?

 

Perfection/imperfection, les deux faces d’une même médaille. Dans la nature, le tout ou rien n’existe pas. Personne n’est 100% parfait ou 100% imparfait.

Les chinois nous expliquent que le yin et le yang sont les deux faces complémentaires d’un même aspect comme perfection et imperfection, masculin et féminin.

Pour eux il n’y a pas dualité mais complémentarité.

Il y a toujours une part de yin dans le yang et inversement, c’est ce que représente le point noir dans la zone blanche, et inversement dans ce très célèbre symbole.

 

Perfection et imperfection: deux facettes complémentaires d’une même notion.
(c) Gregory Maxwell-Wikimedia Commons

 

Eloge de l’imperfection

 

Avec les années qui ont passé je me suis rendu compte que quoiqu’on fasse en tant que parent, en pensant agir toujours au mieux, les effets ne sont pas toujours ceux qu’on espérait.

D’ailleurs mes enfants sont en âge à présent de me faire des reproches comme j’en ai fait moi-même à mes parents. Et ça me renvoie à la figure :

« Comme on peut se tromper même quand on pense agir dans la voie de la perfection ! »

 

Et finalement c’est tant mieux, mes enfants ont été mes professeurs dans la grande école de la vie. C’est le comble car je suis moi-même enseignante et j’ai eu un de mes fils comme élève en classe.

 

Un merveilleux échange qui m’a permis d’arriver à un lâcher-prise qui fait des miracles aujourd’hui dans ma relation avec mes enfants.

Lâcher prise pour moi c’est apprécier le moment présent et faire confiance à la vie pour le futur.

  

J’avais choisi mon premier métier dans la recherche scientifique très jeune car je trouvais les fleurs, la nature, le corps humain tellement extraordinaires que je voulais comprendre, savoir. Pour moi cela touchait à une sorte de perfection qui m’émerveillait et m’émerveille toujours. Peut-être est-ce ce modèle que j’ai toujours essayé de suivre. 

Mais est-il besoin de le suivre ? Ou notre vie est déjà parfaite telle quelle est ?

 

La perfection des formes dans la nature.
(c) Martin King Wikimedia Commons

 

 

 

Alors, faut-il rechercher la perfection ou la laisser s’installer en faisant confiance à la vie et aussi à notre imperfection ?

 

Avez-vous aussi des expériences où vous pouvez faire l’éloge de vos imperfections à nous raconter?  

 

Cet article peut intéresser votre entourage, cliquez sur la barre et partagez!

Si ce blog vous plaît, pensez à le promouvoir. Il suffit de cliquer sur les boutons Facebook, Twitter et/ou Google +

 

Un autre clic sur les étoiles ci-dessous pour dire que cet article vous a plu.

 

 

 

25 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Cocher cette case pour qu’un lien vers votre dernier article apparaisse.

  1. Hello Nadia

    les grands esprits se rencontrent …sur le quai de la gare :mrgreen:

    les enfants étaient une source de dispute avec leur mère : paradoxalement, j’étais beaucoup plus dans l’acceptation avec eux, par rapport à elle… ceci étant dit, bien sur, j’ai fait le maximum pour leur donner tous les outils pour faire leur chemin 😆

    Belle journée
    Phil
    Phil Articles récents…perfection ou imperfection ? telle est la questionMy Profile

    Publié le 25 août 2013 à 08:10
    • Nadia

      Bonjour Phil,

      les relations des enfants avec leurs parents sont souvent très différentes avec le père et avec la mère.
      Leur rôle est différent aussi suivant l’âge des enfants. Très fusionnel avec la mère à la naissance, c’est aussi ce qui peut rendre le lâcher prise difficile.

      A bientôt

      Publié le 25 août 2013 à 13:40
  2. Bonjour Nadia ,

    Ce sont les imperfections qui font que notre monde est si unique … la richesse réside dans les différences , dans ces opposés complémentaires comme dans le symbole du yin et yang que tu mentionnes … notre société occidental incite les gens à tendre vers la perfection , les mettant sous pression , avec toutes les conséquences imaginables … tu le décris toi-même très bien (dépression) …
    Lors de mes expositions , il fallait que tout soit impeccable … la dernière fois , mon corps n’a plus voulu suivre (stress) … il y a des limites à ne pas dépasser , et la Vie nous le fait parfois comprendre …

    Avec ton article , tu démontres que nous sommes des êtres humains après tout , et non des machines … s’accepter tel qu’on est , n’est pas toujours facile …

    Merci et à bientôt

    Jessica
    La Dryada Jessica Articles récents…Au~delà des Etoiles … sommes~nous seuls dans l’Univers ?My Profile

    Publié le 27 août 2013 à 10:12
    • Nadia

      Bonjour Jessica,

      organiser une exposition doit être stressant. On va se montrer, s’exposer à travers ses oeuvres et donc on veut que tout soit parfait.
      Le corps est toujours prêt à dire stop quand on dépasse les limites. Parfois avec quelques symptômes gênants et d’autres fois de manière plus percutante.
      Tu fais toujours des expositions j’espère. Tu fais ça plus cool ?

      A bientôt

      Publié le 27 août 2013 à 22:59
      • Bonsoir Nadia ,

        Beaucoup de gens ne se rendent pas compte tout le travail qui se cache derrière une expo …
        Ce n’est pas que accrocher ou installer les oeuvres …
        Pour la dernière – en 2012 – j’avais d’ailleurs laissé tomber le vernissage … après coup , c’était une décision judicieuse …
        Il y avait tout de même pas moins de 48 tableaux !
        Pour l’instant , je n’ai pas d’exposition en vue … ce sera de toute façon mollo-mollo …

        Belle soirée zen
        Jessica
        La Dryada Jessica Articles récents…~ Les Reflets du Silence ~My Profile

        Publié le 28 août 2013 à 17:06
        • Nadia

          Bonjour Jessica,
          finalement dans nombre de métiers il y a des facettes un peu ingrates et qui demandent beaucoup de travail et d’implication.
          Mais ceux qui ne connaissent pas ne s’en rendent pas compte.
          48 tableaux c’est déjà une belle exposition. Bravo!
          Tu prends donc un peu de recul pour le moment ?

          Belle créativité pour la suite.

          Publié le 31 août 2013 à 17:10
  3. Bonjour Nadia,

    Quelle invention curieuse que cette idée de perfection. Tu le prouves très bien, c’est aussi dangereux qu’impossible.
    Rien à gagner à la chercher, même si on peut tendre vers, mais naturellement comme tu le dis aussi à la fin.
    De toute façon chacun a sa notion de la perfection.

    Comment pourrait-on atteindre celle de ce chou Romanesco en effet?
    La nature se débrouille bien mieux que nous avec notre pauvre mental !
    Admirons-la.

    Amitiés.
    Marie.
    Marie Articles récents…De bons os grâce aux aliments enrichis en calcium?My Profile

    Publié le 27 août 2013 à 13:55
    • Nadia

      Bonjour Marie,

      je vois que tu apprécies l’image du chou romanesco. J’aurai pu choisir l’oignon avec ses pelures ou une magnifique orchidée.
      To slogan est « parfait » : Admirons la nature.;-)

      Amicalement

      Publié le 27 août 2013 à 23:29
      • Bonjour Marie et Nadia ,

        Le chou romanesco est presque une oeuvre d’Art … rien que pour son aspect spécial , il prend place dans mon panier ! Ce chou a une structure dite fractale , que l’on retrouve ailleurs dans la Nature … les arbres par exemple suivent aussi ce mouvement …

        Amicalement
        Jessica
        La Dryada Jessica Articles récents…Au~delà des Etoiles … sommes~nous seuls dans l’Univers ?My Profile

        Publié le 28 août 2013 à 16:43
        • Nadia

          Bonjour à vous deux,

          oui, j’ai choisi cette image pour sa structure fractale mais je n’ai pas voulu employer ce terme mathématique un peu trop technique. Les images de fractales m’émerveillent. Ç’est pour moi une représentation de la vie avec tout qui s’imbrique l’un dans l’autre et se reproduit de manière identique à un niveau différent. Un peu comme les poupées russes.
          Merci d’avoir abordé le sujet.

          Bon week-end

          Publié le 31 août 2013 à 17:04
        • Un hologramme, structure très répandue, en effet !
          Marie.

          Publié le 31 août 2013 à 17:07
  4. Bonjour,

    Maman de quatre enfants je suis toujours tentée par la perfection dans différents domaines (rangement,ménage, les devoirs, la cuisine , …)
    Et puis la vie me rattrape, les imprévus, les difficultés, les crises, l’emploi du temps surchargé …
    La perfection n’est plus possible et le lâcher prise arrive pour rendre la vie plus facile pour moi et pour les autres …

    Merci pour cet article qui parle d’un sujet qui me touche.
    Bonne journée, 🙂
    Nathalie.
    Nathalie Articles récents…Un site Internet pour un coach sportif à LyonMy Profile

    Publié le 27 août 2013 à 19:25
    • Nadia

      Bonjour Nathalie,

      bienvenue sur le blog. Je vois qu’on se comprend.
      Tellement de tâches à accomplir en tant que maman que vouloir tout faire à la perfection est un véritable supplice qu’on s’inflige à soi-même.

      Belle fin de semaine à toi et à bientôt

      Publié le 27 août 2013 à 23:34
  5. Coucou Nadia,

    Je crois que, comme tu dis à la fin, notre vie est parfaite telle qu’elle est. Parfaite dans son imperfection dirons-nous. Mais qu’est-ce que la perfection… C’est si on compare 2 choses que la notion pourrait intervenir. Or quelle utilité de comparer.
    Bravo pour ton chemin de maman : )

    En guise de témoignage, je ne vois pas, si ce n’est que j’avais beaucoup de mal à m’accepter à l’adolescence (l’abandon du père, aidant) et en général je cherchais toujours à ce que tout soit ‘parfait’. Comme toi, le lâcher prise (et l’amour inconditionnel of course) m’a libérée 🙂

    Bonne nuit
    Heloise Articles récents…Et vous, intro ou extra?My Profile

    Publié le 28 août 2013 à 20:27
    • Nadia

      Merci pour ton témoignage Héloïse.

      Publié le 31 août 2013 à 17:13
  6. Hello Nadia,

    Voilà un point crucial.
    Qu’est-ce au juste la perfection et l’imperfection?
    Cette notion peut être très relative d’une personne à l’autre, et tout particulièrement dans ce domaine de la vie ou de l’éducation.

    Un des moyens de se perfectionner, est d’agir, d’aller de l’avant, et de profiter de l’expérience acquise au fur et à mesure.
    Ne dit-on pas que celui qui veut tout préparer à l’avance pour être parfait avant de se lancer, bien souvent ne se lancera pas, faute justement ne pas avoir encore atteint la perfection de son projet.

    Bon week-end
    Jean-Louis Articles récents…Le pouvoir des pensées positivesMy Profile

    Publié le 31 août 2013 à 12:04
    • Nadia

      Bonjour Jean-Louis,

      le perfectionnisme empêche d’avancer en effet et si on attend que tout soit parfait on ne fait jamais rien.
      Tellement de personnes ont plein d’idées et ne passent jamais à l’action!

      Bon week-end à toi aussi.

      Publié le 31 août 2013 à 17:18
  7. Bonjour Nadia,
    J’aime beaucoup ta photo des choux romanesco.
    C’est un des aliments qui contient le nombre d’or.
    on retrouve ce même dessin dans l’agencement des graines
    de tournesol.
    La perfection est donc du domaine de l’Esprit car si elle
    n’existait pas, nous n’en aurions pas idée non plus.
    C’est à notre échelle terrestre qu’elle n’existe pas.
    ce que nous pouvons faire de mieux, n’est c
    e pas l’impeccabilité?
    hannah@technique Tipi Articles récents…Décodage biologique: votre peau vous parle !My Profile

    Publié le 5 septembre 2013 à 13:29
    • Nadia

      Bonjour Hannah,

      essayer de faire de notre mieux, oui, c’est tellement moins stressant que d’essayer d’être parfait.
      Dans le premier cas on se réfère à nous même et à nos capacités propres alors qu’on cherche la définition de la perfection au sein de notre société. On essaye d’être parfait par rapport à ce que pensent les autres.

      Belle fin de semaine impeccable

      Publié le 5 septembre 2013 à 21:55
  8. Rétrolien: Gratitude, imperfection et ebook - Bilan de la croisée des blogs - Moment Présent

  9. Très joli article Nadia, merci !

    Personnellement, je ne crois pas que la « perfection » existe, même dans la nature. Par exemple, le chou Romanesco, qui est magnifique, en est arrivé là où il est à force de tâtonnements, au fil des évolutions, des multiples essais, qui ont duré des centaines de milliers d’années…

    Alors effectivement, à l’échelle humaine, rechercher la perfection est illusoire et je pense qu’il vaut mieux tenter et faire de son mieux, comme le dit Hannah. 😉
    Jean-Philippe Articles récents…Mon plan de vie : gagner au lotoMy Profile

    Publié le 15 septembre 2013 à 12:13
    • Nadia

      Bonjour Jean-Philippe,

      faire de son mieux c’est en effet déjà très bien.

      Tu penses vraiment que le chou romanesco était moche il y a des millions d’années? 🙂

      A bientôt

      Publié le 15 septembre 2013 à 22:19
    • Nadia

      Ah Darwin, quel génie! Sa théorie explique tellement bien l’évolution des espèces.
      Je ne l’aurais pas appliquée à la recherche de la perfection mais pourquoi pas.

      Merci pour cet échange d’idées

      Publié le 16 septembre 2013 à 21:27
  10. Rétrolien: Dépression : le premier pas pour sortir d'un état dépressif