Manger-moins

Régime amaigrissant grâce à une alimentation santé

 

 

Régime amaigrissant

Alimentation santé pour un régime amaigrissant
(c) Can Stock Photo Inc. / monticello

 

Le régime amaigrissant est vraiment plus qu’à la mode et pour cause, le surpoids voir même l’obésité est devenu un problème de santé publique dans nos sociétés.

Mais comme je l’ai mentionné dans un précédent article, je préfère parler d’alimentation santé car il n’y a finalement que la bonne santé qui importe.

Et quand on est réellement en bonne santé je pense qu’on a son poids idéal (c’est mon théorème perso).

Dans cet article, après vous avoir rappelé les bases de la théorie de Gary Taubes dans « Fat-Pourquoi on grossit« , je vais vous donner les premiers éléments qui vont vous permettre de commencer votre régime santé amaigrissant.

 

Surtout n’essayez pas de vous affamer, ça ne marche pas, ça vous met dans un état de stress permanent et de fatigue. De plus, vous connaissez l’effet « yoyo » qui vous fera reprendre les kilos perdus et en gagner quelques-uns supplémentaires en prime. C’est le début d’un cercle infernal.

 

Personnellement, je n’ai jamais eu de gros surpoids. Sauf dans ma vingtaine où, traversant une période difficile j’avais pris 10 kilos. J’ai perdu ces kilos par la suite mais bien que mince, j’ai toujours eu de la cellulite. Ça a toujours tracassé mon esprit scientifique de ne pas comprendre comment on pouvait être mince et « avoir de la graisse en réserve ». J’ai compris à présent grâce au livre de Gary Taubes.

 

Une idée qui bouscule

 

Ce ne sont pas les graisses mais les glucides qui font grossir en faisant sécréter de l’insuline, hormone qui va les transformer en graisse et la stocker.

Nous mangeons trop de glucides, enfin pour ceux qui sont en surpoids ou ont des « bourrelets disgracieux ».

 

Les clés d’une alimentation santé

 

Alors, un régime amaigrissant ? Oui bien sûr, si vous suivez ces conseils et que votre corps en a besoin vous aller maigrir, perdre de la graisse.

Il s’agit d’un mode d’alimentation santé que vous devrez adopter définitivement si vous voulez éviter tout retour en arrière.

Mais quand on se sent bien avec ce qu’on mange on n’a pas envie d’en changer.

La question principale à se poser est « comment limiter au mieux la consommation de glucides adipogènes qui génèrent des graisses ? » C’est à dire principalement les céréales raffinées, les féculents et les sucres.

 

Ce que vous pouvez manger (selon Gary Taubes)

 

Les aliments à consommer 

 

Salade : 2 grandes assiettes par jour.

Tous les légumes feuilles en salade ; épinard, toutes variétés de salades, toutes variétés de choux, plantes aromatiques (persil, ciboulette…), jeunes pousses (on trouve des mélanges tout prêts appelés mesclun).

 

Légumes : une grande assiette (mesurée avant cuisson) par jour.

Artichaut, asperge, aubergine, brocoli, céleri, champignon, chou de Bruxelles, chou-fleur, concombre, courgette, échalote, oignon, graines germées, haricot beurre, haricot vert, pois gourmand, pois mange-tout, poivron, potiron, rhubarbe, tomate.

Surtout pas de féculents (haricots secs, pois-chiches…).

 

Bouillon : 2 bols par jour si besoin pour compenser la perte de sodium sauf si vous suivez un régime pauvre en sodium pour des problèmes de tension ou cardiaques par exemple.

Bouillon clair (consommé).

 

Viande : boeuf, porc, veau, poulet, canard et autres viandes. Attention aux produits transformés comme le saucisson, le pâté…, vérifier sur les étiquettes la quantité de glucides (ne pas dépasser 1 gramme par portion). 

 

Poissons et fruits de mer : tous sont autorisés y compris les poissons dits « gras ».

 

Oeufs : les oeufs entiers sont autorisés sans restriction.

 

Les aliments à manger en quantité limitée

 

Les fromages : jusqu’à 100 g par jour. Evitez les fromages industriels. Vérifier sur l’étiquette qu’il n’y a pas plus de 1 g de glucide par portion.

Crème et mayonnaise : jusqu’à 4 cuillerées à soupe par jour.

Olives : noires ou vertes, jusqu’à 6 par jour.

Avocat : jusqu’à 1/2 par jour.

 

Essayez, surtout si vous avez beaucoup de poids à perdre, de supprimer complètement les glucides.

Par la suite, vous pourrez réintroduire un aliment qui contient des glucides et que vous affectionnez particulièrement pendant un certain temps et vous observez l’effet produit chez vous.

Si vous reprenez du poids, abandonnez-le.

Vous pouvez ainsi expérimenter ce qui est bon ou pas pour vous.

Cependant, sachez que les sucres ont un pouvoir addictif très fort et que comme pour l’alcool, il vaut mieux éviter d’en reprendre quand on a été accro.

 

Je vous ai donné aujourd’hui quelques bases pour commencer votre changement d’alimentation tranquillement, à votre rythme, mais je publierai si ça vous intéresse (dites-le ci-dessous dans les commentaires) d’autres articles pour affiner encore la méthode et vous guider vers votre réussite. 

Attention !

Ce qui est sûr c’est que moins nous mangeons de glucides plus nous restons mince.

Par contre, la minceur ainsi obtenue n’est pas forcément le modèle que vous avez affiché sur votre frigidaire ou pire, celle que vous avez enregistré dans votre esprit.

Il y aura toujours des variations individuelles liées à notre héritage génétique, à une pathologie ou à une variation hormonale comme les oestrogènes à la ménopause pour les femmes ou la testostérone à l’andropause chez les hommes par exemple.

 

Ne croyez pas  ce que vous venez de lire, testez-le si ça vous tente et voyez les résultats sur vous. Si vous perdez du poids et /ou vous vous sentez mieux, continuez et venez nous en faire part ci-dessous.

 

 

 


Opt In Image
GRATUIT !
Votre santé est importante pour vous ? Recevez maintenant ;
 
  1. "3 habitudes pour être plus zen" (livre pdf)
  2. "Se débarrasser naturellement du mal de dos" (livre pdf)
  3. "La dépression" (livre pdf)
 
........................................................................................................................

Je vous remercie pour votre confiance. Vous serez informé en priorité des dernières parutions et informations.

10 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Cocher cette case pour qu’un lien vers votre dernier article apparaisse.

    • Nadia

      Ah oui, l’été on aime être au mieux de « nos formes ». 🙂
      Pour l’instant, on est loin de l’été avec le temps qu’il fait. 🙁

      Publié le 29 avril 2013 à 20:55
  1. Viviane

    Bonjour Nadia, et à tous tes lecteurs…
    Tu parles de poids idéal mais en fait souvent les gens « moyens » sont à un poids idéal. J’en fais partie. Mais ce poids médicalement idéal n’est pas forcément le poids idéal qu’on souhaite avoir pour des raisons de bien être ou d’esthétisme. D’autre part, les gens en bonne santé ne sont pas forcément à un poids idéal, il y a les gourmands et les gens qui sont tellement bien dans leur peau qu’ils se fichent d’avoir quelques kilos de trop… Il y a aussi les gens qui ne sont pas très gros parceque justement ils sortent d’un problème médical…Par contre si tu penses à la santé mentale, alors j’adhère bien plus volontiers. Sinon, j’aime beaucoup tes idées sur la nourriture de la journée. Mais les glucides me posent problème : en effet, tu sembles dire que leur ingestion provoque un pic d’insuline alors que je pense moi que le pic d’insuline arrive tout naturellement et donc on a besoin de sucre à ce moment, du coup ils ne sont pas dangereux…j’essaie de sauver mes deux carrés de chocolat qui accompagnent mon thé de quatre heures!!! Hahaha!

    Publié le 29 avril 2013 à 19:10
    • Nadia

      Coucou Viviane,

      comme je le dis, la notion de poids idéal est une abstraction qui ne correspond pas forcément à la façon dont chacun se perçoit. La santé physique et mentale vont de pair, tu as raison, on peut parler des deux versants.
      C’est quoi cette théorie inversée de l’insuline ? Tout ça pour pour ton chocolat. 🙂
      Sacrée Viviane !
      Si tu élimines le reste des glucides, je t’accorde tes deux carrés de chocolat.

      A bientôt.

      Publié le 29 avril 2013 à 21:49
  2. Rétrolien: 4 bonnes raisons pour boire de l'eau durant un régime amaigrissant

  3. Rétrolien: Diagnostic Alzheimer et alimentation santé, un espoir pour demain

  4. Rétrolien: Addiction au sucre

  5. Rétrolien: La Boîte à Santé » Revue du programme minceur LINEAVI

  6. Elodie

    Bonjour,

    Il me semble qu’une partie de l’article n’est pas précis. Vous parlez de « féculents (haricots secs, pois-chiches…). » Les haricots, pois-chiches sont des légumineuses ! Les féculents sont riz, pâte, pomme de terre.

    Publié le 11 avril 2017 à 13:58
    • Nadia

      Bonjour Elodie,
      les féculents sont des éléments d’origine végétale qui contiennent une grande partie de glucides complexes. Ils comprennent aussi bien les céréales et leurs dérivés (farine, pain, pâtes…) que les légumineuses ou des racines comme le panais. Vous aurez une liste complète sur Wikipédia.

      A bientôt
      Nadia

      Publié le 11 avril 2017 à 14:39