le regard des autres alimentation

Le regard des autres peut peser lourd quand on veut faire un régime

 

 

Le regard des autres posé sur nous est souvent comme un couperet suspendu au-dessus de notre tête. Il est prêt à s’abattre (croyons-nous) sur notre quotidien pour nous gâcher la vie s’il est négatif ou l’adoucir s’il est positif.

Certaines personnes arrivent à lâcher prise sur le regard des autres et continuer le chemin qu’ils ont choisi quoique les autres en pensent. Mais ce n’est pas le cas de tout le monde.

Cet article participe à La croisée des blogs, évènement organisé par Développement personnel.org. L’édition d’octobre 2014 est lancé par Laurence du blog Happy Soul

Je vais parler ici du poids du regard des autres sur le suivi d’un régime alimentaire. 

 

regard des autres

 

Le mot régime est tellement utilisé dans le langage courant que quand on parle d’alimentation, on sous-entend toujours régime pour maigrir. On pense immédiatement à des restrictions.

 

Or de manière générale le régime alimentaire désigne la façon dont on se nourrit.

Il donne l’ensemble des règles concernant ce que nous mangeons ayant pour but de rester en bonne santé.

 

Les personnes atteintes d’une pathologie suivront un régime souvent restrictif en effet.

Comme par exemple ;

Pas de gluten si on a la maladie coeliaque.

Pas de sucre si on est diabétique.

Pas de gras si on a une hypercholestérolémie.

Si on est en surpoids on suivra un régime pour maigrir avec suppression de tel ou tel type d’aliment.

Je ne vais pas les citer tous tellement il y en a.

Et quand on n’est ni malade ni en surpoids et qu’on veut rester en bonne santé on peut aussi être à la recherche d’un régime alimentaire pour être en bonne santé. Il en existe aussi un grand nombre.

Dans tous les cas on s’écarte de la norme. On ne mange plus comme les autres.

Ces autres ce sont aussi bien les membres de notre famille ou nos amis que des personnes qu’on ne cotoye pas régulièrement

Lors des repas on se retrouve alors confronté à des situations parfois difficiles à vivre.

 

Le regard des autres si vous êtes invité à manger

 

Quel regard vous renvoient les autres quand vous vous mettez à table avec des « je ne mange pas de ceci » ou « Est ce que tu as mis de cela dans ton plat » ?

La plupart du temps c’est gênant des deux côtés. Pour celui qui ose (ou pas) refuser ou demander des renseignements sur les plats proposés. Pour celui qui a préparé le repas et qui se sent un peu coupable (ou pas) de ne pas apporter ce qui convient à ses invités.

 

Le regard des autres si vous avez des invités à manger

 

Soit vous allez cuisiner de la façon dont vous avez l’habitude, si vous avez réussi à embarquer votre famille dans votre nouvelle alimentation. Si ce n’est pas le cas c’est très difficile à vivre. Chacun son régime, dur dur pour la cuisinière.

Soit vous allez vous plier aux exigences de vos invités et faire une entorse à votre régime.

Si vos invités sont au courant il pourront porter un regard positif de remerciement ou bien un regard de culpabilité s’ils pensent vous déranger puisque vous vous pliez à leurs habitudes.

 

Le regard des autres si vous mangez au restaurant.

 

Là c’est encore différent car si vous avez des exigences difficiles à respecter par le restaurateur vous allez vraiment créer un embarras. Son regard sur vous pourra alors être la gêne ou bien celle-ci va se transformer en colère car vous le mettez dans une situation commercialement difficile. Surtout si le dialogue a lieu à haute voix dans la salle de restauration.

 

le regard des autres alimentationComment faire alors ?

 

Dans tous les cas de figure il y aura un problème lié au regard des autres, dans les deux sens. L’intensité de ce problème pourra varier de 0/10 avec des personnes tolérantes, qui savent s’adapter à 10/10 avec des personnes fermées et intolérantes.

C’est souvent le regard des autres qui influence négativement la poursuite d’un régime alimentaire quel qu’il soit.

Si la motivation et la croyance en la valeur de votre nouveau régime ne sont pas assez fortes, le regard des autres est un élément perturbateur fort.

 

Quand on va dans un pays étranger et qu’il n’y a pas de restaurant typique de notre pays, on se retrouve bien face à des régimes alimentaires différents voire très différents des nôtres.

Je pense que c’est une richesse de pouvoir goûter à d’autres types de cuisines et de tester d’autres façons de s’alimenter.

Ponctuellement bien sûr, car si on est attentif à son alimentation et qu’on a trouvé un régime alimentaire qui nous permet de rester en bonne santé c’est mieux de le garder.

Mais une entorse ponctuelle, si elle reste ponctuelle, n’impactera pas gravement sur votre santé.

Alors soyez souple et tolérant et accueillez généreusement vos invités. Vous les connaissez en général. Soit vous  vous pliez pour une fois à leurs exigences alimentaires ou bien préparez deux plats à la carte comme au restaurant ou vous trouvez des recettes qui peuvent convenir aux deux parties.

Autre alternative qui se produit bien souvent, puisque « qui se ressemble s’assemble ». Si vous changez d’alimentation, vous changez d’amis. Mais attention vous ne pourrez pas changer de famille et l’amitié est un bien précieux qui vaut peut-être de changer de regard sur les autres pour la conserver.

(c) Crédit photo-MADI2IFlickr et Idea go at FreeDigitalPhotos.net

Et vous comment avez-vous vécu le regard des autres si vous avez changé de régime alimentaire ?

 

Si cet article vous a plu pensez à le partager avec les personnes dont la santé vous tient à coeur ou sur Twitter, Facebook ou Google+. Les boutons sont juste en-dessous⇓

8 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Cocher cette case pour qu’un lien vers votre dernier article apparaisse.

  1. Hello Nadia,

    Tu touches là effectivement une problématique qui peut faire débat.
    C’est vrai qu’il y a tellement de régimes et de cultures différentes (on ne sait parfois plus à quel saint se vouer, les thèses étant parfois même contradictoires), que le regard de l’autre peut parfois être dérangeant, voire entrainer des discussions animées.
    Et que dire de ceux qui ont une véritable allergie avec un aliment, surtout s’il est assez fréquemment utilisé.

    Entre gens de bonnes volontés, cela s’arrange heureusement en général plutôt bien.

    Bon régime …
    Jean-Louis Articles récents…GEOBIOLOGUE, un ami qui vous veut du bienMy Profile

    Publié le 28 septembre 2014 à 21:41
    • Nadia

      Hello Jean-Louis,

      tu as raison de parler d’allergie. Dans ce cas, il n’y a pas de question à se poser, il faut éviter totalement l’aliment incriminé, gênant ou pas. Dans ce cas le regard des autres est le plus souvent compatissant puisque la vie est en cause.

      A bientôt.

      Publié le 29 septembre 2014 à 21:15
  2. Bonjour Nadia,

    Tu mets là le doigt sur un sacré problème !
    Tu montres bien toutes ces situations différentes où l’un ou l’autre ne veut pas blesser.
    La plupart des gens savent que je ne mange pas « comme tout le monde » !! Tous peuvent en constater les effets évidents, donc pas de problème !
    Ma santé ou ma réputation, il y a longtemps que je ne me pose plus la question. J’évite les relations « conventionnelles »…

    Mais il m’arrive bien sûr d’accepter de manger quelque chose que je n’aime pas du tout. De la viande par exemple, de la meilleure qualité, mais que je déteste vraiment. Je me force par politesse.
    Un enfer pour moi, mais qui n’a pas de conséquences terribles sur ma santé, je le sais.
    Par contre certains aliments sont bien plus problématiques que des entorses, créent de l’inflammation pour six mois dans le corps… Rien de très folichon quand on sait que l’inflammation est à la base de toutes les maladies les plus graves.

    La vie sociale…!
    Bonne journée.
    Marie.
    Marie@Nourriture Sante Articles récents…Soutenir naturellement le cerveau et la mémoireMy Profile

    Publié le 29 septembre 2014 à 10:53
    • Nadia

      Bonjour Marie,

      je me doute que tu fais passer ton alimentation en priorité et pourtant on fait parfois des entorses pour éviter des conflits ou des discussions stériles.
      Pas toujours facile non plus de savoir sur quoi on peut faire l’impasse sans risquer gros; l’inflammation notamment comme tu dis.

      Bonne soirée Marie.

      Publié le 29 septembre 2014 à 21:30
  3. Bonjour Nadia et merci pour ta participation !

    Ton article me touche tout particulièrement : végétarienne parfois mal acceptée par certains proches, j’ai choisi de faire passer mes valeurs avant leur avis : posture personnelle pas évidente à tenir !

    Il y a un point tout de même, sur lequel je ne suis pas d’accord : l’attitude des restaurateurs.
    Je ne sais pas ce qu’il en est concernant les régimes alimentaires amaigrissants ; pour mes choix particuliers, je n’ai pas encore rencontré de restaurateurs qui fasse la moindre difficulté pour supprimer la chair animale de mes plats. Au contraire, ils paraissaient tous ravis de relever ce petit défi !
    Il s’agit toutefois d’une expérience personnelle et je suis loin d’avoir écumé tous les restaurants de France..

    En tout cas, merci encore pour ce très bel article !
    Laurence Articles récents…Auto-coaching : 10 + 1 conseils pour être en forme le matinMy Profile

    Publié le 1 octobre 2014 à 09:29
    • Nadia

      Bonjour Laurence,

      tu connais donc le sujet dont je parle pour l’avoir vécu.
      Au sujet des restaurateurs je ne pense pas qu’ils y mettent de la mauvaise volonté. Quand c’est facile à réaliser ils font de leur mieux pour nous satisfaire. Mais c’est parfois plus délicat.
      Comme tu dis, chacun son expérience.

      A bientôt.

      Publié le 1 octobre 2014 à 20:54
  4. Bonjour,
    Et si vous saviez comme c’est encore bien plus difficile de supporter le regard des autres quand vous êtes à l’hôpital. Aussi bien par le personnel soignant que par le personnel entretien. si on vous apporte de l’extérieur des produits dont vous êtes habitué, on vous dis que c’est cela qui vous rend malade! ! ! ! ! !………….Avez-vous pensé à cette situation, c’est la pire de toutes.
    J’ai fait chambres d’hôtes avec table, je me suis toujours bien débrouillée pour que tout le monde soit content et combien me remercient maintenant de ne plus avoir de douleurs parce qu’ils ont supprimé produits laitiers et sucres.
    A bientôt dans

  5. Nadia

    Bonjour et bienvenue Arlette,

    l’hôpital est un lieu difficile c’est vrai. D’abord parce qu’on est malade mais la nourriture n’arrange rien. Bien souvent c’est un « régime forcé ». Le personnel est parfois désagréable mais pas toujours heureusement. Il y a des personnes compatissantes aussi.
    Votre expérience montre que vous n’avez pas rencontré ce genre de personnel et cela rend le séjour encore plus difficile.

    Bonne semaine à vous.