Notre flore intestinale influence nos choix alimentaires et notre humeur

Opt In Image
GRATUIT !
Votre santé est importante pour vous ? Recevez maintenant ;
 
  1. "3 habitudes pour être plus zen" (livre pdf)
  2. "Se débarrasser naturellement du mal de dos" (livre pdf)
  3. "La dépression" (livre pdf)
 
........................................................................................................................

Je vous remercie pour votre confiance. Vous serez informé en priorité des dernières parutions et informations.

 

 

Les recherches récentes nous ont fait découvrir que l’intestin est notre deuxième cerveau. En effet il contient de très nombreux neurones et il fabrique des neuromédiateurs, substances chimiques qui permettent de « faire circuler l’information » entre les neurones.

Du coup de nombreuses études se sont portées sur l’intestin.

 

À l’intérieur de notre intestin vivent une multitude de bactéries. Elles constituent avec d’autres microorganismes la flore intestinale.

Ces organismes sont 10 à100 fois plus nombreux que toutes les cellules de notre organisme.

Les bactéries de notre intestin jouent un rôle important sur notre santé. Elles interviennent dans la digestion des aliments, dans notre immunité et la protection contre les infections.

 

Une analyse d’articles scientifiques récents a été publiée dans la revue Bioessays en Août 2014.

Elle montre que les bactéries de notre flore intestinales influenceraient nos choix alimentaires et notre humeur ! Cela pourrait même nous amener jusqu’à l’obésité.

 

flore intestinale-alimentation

 

Comment ça marche

 

Il existe de nombreuses espèces de bactéries comme il existe de nombreuses espèces animales ou végétales.

Chaque espèce de bactéries a ses aliments et son métabolisme propre. Par exemple certaines vont se nourrir préférentiellement de certains sucres, d’autres plutôt de matières grasses.

Et comme toute espèce qui se respecte, elles luttent pour s’approprier leur territoire, l’intestin. C’est une question de survie de l’espèce.

Elles envoient alors des signaux au cerveau pour nous inciter à manger leur nourriture préférée, celle qui va leur permettre de prendre le dessus sur leurs concurrentes.

Et comment ça marche ?

L’intestin étant relié au système nerveux, immunitaire et endocrinien, les bactéries libèrent des molécules signal dans l’intestin qui peuvent alors agir sur ces trois systèmes.

 

Bactéries et choix alimentaires

 

Le nerf vague relie l’intestin au cerveau. Les molécules signal libérées par les bactéries vont pouvoir agir sur le cerveau comme une récompense en nous faisant nous « sentir bien » quand on mange ce qui leur convient ou comme une punition en créant un malaise ou un changement d’appréciation du goût quand on mange ce qui ne leur convient pas.

 

Bactéries et humeur

 

Par les mêmes mécanismes les bactéries peuvent agir sur notre humeur.

Les expériences ont pour l’instant porté plutôt sur des animaux de laboratoire mais commencent à être transposées à l’homme.

Des états anxieux par exemple peuvent être calmés par l’absorption des certains probiotiques.

Les probiotiques sont des souches sélectionnées de microorganismes vivants qui nous sont bénéfiques et qu’on rajoute dans des yaourts par exemple ou dans des gélules à avaler.

 

Espoirs pour l’avenir

 

On peut espérer dans l’avenir une aide pour traiter l’obésité par exemple au moyen de probiotiques ou de prébiotiques.

On peut aussi imaginer des issues pour les états d’anxiété ou de dépression.

 

 

Vive la réciprocité

 

On peut observer des changements dans la flore intestinale 24 heures après un changement dans notre alimentation.

 

Alors, il ne s’agit pas de se dire « chouette, je n’y suis pour rien alors si je prends du poids ou si j’ai un système immunitaire affaibli. C’est la faute aux bactéries !

 

Ce qui est extraordinaire comme dans la plupart de phénomènes biologiques c’est qu’il y a réciprocité ;

 

 

 

Les bactéries influencent nos choix alimentaires.

           ————————–>

          <————————-

Nos choix alimentaires influencent les bactéries.

 

De même ;

Les bactéries influencent nos humeurs.

              —————–>

             <—————–

Nos humeurs influencent les bactéries.

 

Ce qui veut dire encore une fois que nous avons notre libre arbitre et qu’au final nous pouvons choisir de changer nos états émotionnels et notre alimentation de manière à rééquilibrer notre flore intestinale et être en meilleure santé.

(c) Crédit photo-renjith krishnan/FreeDigitalPhotos.net

 

Si cet article vous a plu pensez à le partager avec les personnes dont la santé vous tient à coeur ou sur Twitter, Facebook ou Google+.

7 commentaires ont été rédigés, ajoutez le vôtre.

Cocher cette case pour qu’un lien vers votre dernier article apparaisse.

  1. Bonjour Nadia,

    Lorsque je voudrai parler, ce qui ne va pas tarder, à mes lecteurs de nerf vague et de bactéries, je les enverrai ici !
    Parce que ton explication est parfaitement claire, et devrait amener à la réflexion.
    Nos bactéries dépendent beaucoup de notre alimentation, je vais bientôt écrire sur le sujet. Et on a intérêt à s’en occuper !
    On en reparlera toutes les deux visiblement.

    Bravo pour ces éclaircissements.
    A bientôt.
    Amicalement.

    Marie.
    Marie@Nourriture Sante Articles récents…Melons et poivrons pour bien accueillir l’automneMy Profile

    Publié le 25 août 2014 à 15:38
    • Nadia

      Bonjour Marie,

      merci pour ton avis éclairé.
      C’est un sujet qui m’intéresse beaucoup et j’ai hâte de lire ton prochain article.

      Bonne semaine à toi.

      Publié le 25 août 2014 à 19:31
  2. Bonjour,

    En complément j’ajoute que la flore intestinale regroupe une population de plus de 500 espèces pour un total de 100 000 milliards de bactéries ce qui équivaut environ à 1,5 kg de bactéries dans notre gros intestin !

    Merci pour vos conseils, nous en avons besoin.

    A bientôt

    Publié le 2 septembre 2014 à 10:14
    • Nadia

      Bonjour et bienvenue,

      merci pour ces chiffres qui nous donnent le mesure de l’importance de notre flore intestinale.

      A bienôt

      Publié le 2 septembre 2014 à 22:43
  3. Rétrolien: Boulimie anorexie, enfin un espoir de traitement

  4. Rétrolien: La dépression due à l'inflammation intestinale

  5. Rétrolien: Un excès d'hygiène augmente le risque d'asthme et d'allergie