Alimentation santé plutôt que régime amaigrissant

Alimentation santé plutot que régime amaigrissant

Alimentation santé plutôt que régime amaigrissant

 

Pour nous intéresser à notre poids idéal et à notre bonne santé, je vous propose d’aller faire un tour chez les peuples centenaires dont je vous ai parlé dans mon précédent article,  et qui ont une durée moyenne de vie dépassant les cent ans.

 

Pourquoi je choisis d’étudier ces peuples? Ce n’est pas seulement parce qu’ils vivent vieux mais surtout parce qu’ils sont en bonne santé durant leur vie et qu’ils ne sont jamais en surpoids. Ceci est du en partie à leur régime alimentaire selon les scientifiques.

 

On pourrait d’ailleurs regarder les choses dans l’autre sens et se dire que le fait de trouver son poids idéal est un signe de bonne santé (parmi d’autres) et parce qu’ils sont en bonne santé ils vivent plus longtemps.

« A 70 ans, vous n’êtes qu’un enfant, à 80 vous êtes à peine un adolescent, et à 90, si les ancêtres vous invitent à les rejoindre au paradis, demandez leur d’attendre jusqu’à 100 ans, âge auquel vous reconsidérerez la question ».

Telle est l’inscription gravée sur le rocher d’une petite plage d’Okinawa…

 

Le fait de prendre du poids au-delà d’un seuil critique est un signal d’alarme lancé par notre corps pour nous signaler que quelque chose ne va pas. Comme toute autre symptôme d’ailleurs, des douleurs au ventre peuvent nous signaler une appendicite, une infection intestinale ou urinaire….

Alors, comment trouver son poids idéal ou le retrouver.

 

Le régime alimentaire de ces peuples.

 

Frugalité 

 

que ce soit chez les hunzas, les abkhazes, les habitants d’Okinawa ou les crétois, ce qui ressort en premier dans tous les cas c’est la frugalité ;  c’est à dire des repas simples et peu abondants.

N’oubliez pas que selon une célèbre maxime, « vous êtes ce que vous mangez ».

Beaucoup de fruits et légumes frais de leur terroir et non traités.

 

Peu de viande,

 

Consommation de plantes sauvages,

 

Repas pris dans le calme, sans contrainte de temps et avec une

 

Bonne mastication,

 

L’eau, en général de source très pure, est la seule boisson quotidienne.

 

On peut aussi noter qu’ils ne consomment pas de sucre blanc et pas ou peu de sel. Et bien évidemment aucun aliment raffiné ni de plats tout prêts contenant multitude d’adjuvants (épaississants, colorants, conservateurs, exhausteurs de goût…), composés peu ou prou de composés chimiques ou toxiques pour notre santé.

 

Alimentation santé 

 

Reprenons le régime alimentaire des centenaires pour l’adapter.

 

          1. Pour ce qui est de la frugalité, on peut cuisiner nous-même nos repas. Puisqu’on veut des repas simples, ils seront plus vite préparés. Mais pas dans la précipitation qui va nous amener à manger tout aussi vite.

Oublions les sauces et autres crèmes. De bons légumes vapeur ou poëlés assaisonnés de divers épices sont délicieux.

Si on veut réduire la quantité d’aliments ingérés lors d’un repas, il ne faut pas le faire brutalement, le corps ne serait pas d’accord et se rattraperait un peu plus tard.

Le secret c’est de ne pas réduire sa quantité de nourriture dans un premier temps puisqu’elle correspond à notre stature. On est bien d’accord pour dire qu’un homme de 80 kilos mangera plus qu’un homme de 60 kilos à activité égale. Donc, on va réduire sa ration alimentaire au fur et à mesure que notre poids diminue.

Pour nous y aider, on va prendre 2 habitudes ;

je ne me sers qu’une seule fois,

j’adapte la taille de mon assiette à ma portion.

La nouvelle vaisselle tendance nous offre souvent de très grandes assiettes, très jolies du reste mais qui incitent à manger plus si on n’y fait pas attention. Dans le japon traditionnel, la femme, l’homme et les enfants ont chacun leur bol de tailles différentes.

 

          2. Augmentez votre portion de légumes frais et bios si possible (je sais que ce n’est pas toujours facile). Celui qui a la possibilité d’avoir un jardin ou de connaître quelqu’un qui peut le fournir en légumes directement cueillis et mangés a un atout majeur pour sa santé.

Les fruits remplacent avantageusement les divers desserts achetés ou les gâteaux, même faits maison. Mais attention, ils contiennent beaucoup de sucre et il ne s’agit pas d’en manger en quantité.

 

          3. On mange de la viande souvent en grande quantité. On n’est pas obligé d’en manger deux fois par jour comme on nous l’a longtemps préconisé. Et les portions peuvent être réduites. Si on coupe la viande en morceaux et qu’on l’incorpore à notre plat, on peut en mettre moins que si on sert le morceau entier directement dans l’assiette.

 

          4. Buvez de l’eau la plupart du temps à table et dans la journée. Réservez les alcools ou les boissons sucrées à quelques occasions particulières.

 

          5. Les repas sont un moment de calme à privilégier dans nos vies bousculées, pressées où on fait tout le plus vite possible.

Essayez de restreindre le bruit autant que possible (la télé peut attendre par exemple).

Le plus important : mastiquez longuement et lentement chaque bouchée.

Ça présente plusieurs bénéfices. ça permet de se recentrer et d’être vraiment présent à son repas, ce qui procure